Les avantages fiscaux en portage salarial

Le portage salarial permet à l’indépendant de créer ou reprendre une activité professionnelle sans avoir à créer d’entreprise. Il devient salarié porté et ainsi bénéficie de nombreux avantages : couverture sociale, cotisations chômage, retraite… On retrouve aussi des avantages fiscaux qui permettent d’optimiser ses revenus avec des réductions d’impôts, exonération de charges sociales…

Indemnités déjeuner et titres-restaurant

Si le porté se retrouve en déplacement professionnel pour ses missions, il peut bénéficier d’indemnités repas ou de titres-restaurant. Dans ce cas, il existe deux catégories: les grands voyageurs(GV) et le porté en situation de petit voyageur(PV).

Indemnités déjeuner avec les forfaits

Le porté est est en situation de grand voyageur lorsque :

  • Il ne peut pas rentrer à son domicile tous les soirs
  • Son trajet domicile-travail est ≥ 50 km et 1h30 de transports en commun (aller)
  • Dont le travail et le domicile ne se trouvent pas tous deux en Ile-de-France.

Les indemnités versées sont fixées via un barème définit par l’URSSAF

Le porté en situation de petit voyageur et qui doit se déplacer régulièrement pour ses missions bénéficie aussi de l’indemnité déjeuner à hauteur de 19,10€.

Repas hors forfait

Le consultant porté peut déclarer ses dépenses pour les repas au réel. Il peut déclarer ses factures comme frais professionnels. Alors, il devra fournir des factures horodatées pour le repas. Ces repas ne peuvent passer en note de frais seulement entre lundi midi et vendredi midi.

Titres-restaurant et carte SWILE

Si le porté n’est pas en situation de grand voyageur, il peut alors bénéficier de titres-restaurant. Au moment de son inscription, il peut les demander à sa société de portage. 

Fonctionnement

Les titres-restaurant sont pour les portés qui ne sont pas des grands voyageurs ou qui n’ont pas d’indemnité déjeuner durant les 55 premiers jours de mission. L’entreprise peut financer jusqu’à 60%. En portage salarial, le coût des titres restaurant est la charge du porté.

Quelques entreprises proposent la carte SWILE. Fonctionnant comme une carte bleue, il est possible de payer au centime près. 

Cette carte permet de dépenser dans la limite de 25€ par jour. En ajoutant sa carte bleue, il est possible de dépasser le plafond de la carte Swile. Via l’application, vous pouvez voir votre solde ainsi que vos dépenses.

A noter, que ces dépenses pour se restaurer dans le cadre professionnel sont des frais professionnels si elles sont justifiées et attestées. Elles ne seront donc ni soumises à l’impôt sur le revenu, ni aux cotisations sociales.

Plan d’épargne salariale

En passant par sa société de portage, il est possible de demander l’ouverture de plan d’épargne salariale. Il en existe deux : Plan d’épargne pour la Retraite Collectif (PERCO) et le Plan Epargne Entreprise (PEE).

Plan Epargne Entreprise

Ce plan est destiné au porté qui veut avoir un portefeuille de valeurs mobilières. Le PEE est similaire à un compte bancaire sur lequel il peut faire des placements. Le premier virement est volontaire, par la suite c’est la société de portage qui fera les virements selon le montant demandé par le porté.

À retenir :

  • Les versements sur le PEE sont plafonnés à 25% de la rémunération annuelle brute du salarié porté.
  • Les fonds du PEE sont bloqués pour au moins 5 ans sauf cas de déblocage exceptionnel, dans les conditions prévues par la loi.

Les chèques cadeaux et les CESU

Les chèques cadeaux

Pour augmenter son pouvoir d’achat, le porté à accès aux chèques cadeaux, culture et CESU. 

  • Chèque cadeau : jusqu’à 170 euros maximum par événement (définis par l’URSSAF). Ils peuvent être exonérés d’impôts sur le revenu jusqu’à 170€ / an. Utilisables dans plus de 700 enseignes.  Il est également possible de bénéficier de 170 € / hors événements URSSAF.
  • Chèque cadeau culture : disponible tout au long de l’année, sans limite de plafond URSSAF, quel que soit le montant attribué. Les chèques culture doivent donner accès exclusivement à des biens et des prestations de nature culturelle (livres, billetterie spectacle, musées, cinéma, concerts…)

Le chèque emploi service universel (CESU)

En portage salarial, vous pouvez bénéficier des chèques CESU pour payer les prestations de services à la personne. Cela peut être de la garde d’enfants, du soutien scolaire, jardinage… dans la limite de 1830 euros/an

Lorsqu’on emploie une aide à domicile, cela ouvre droit à un crédit d’impôt généralisé pour tous les particuliers employeurs, qu’ils soient imposables ou non.

Laisser un commentaire