Le salaire en portage salarial

Une grande question revient en portage salarial : qu’est ce qu’il en est de la rémunération. Vous pouvez estimer vos revenus sur notre simulateur gratuit.

De plus en plus de freelances veulent garder leur indépendance tout en ayant une sécurité. C’est pourquoi ils se tournent vers le portage salarial. Cependant, il n’y a pas beaucoup d’informations sur le salaire. Nous allons voir dans cet article ce qu’il faut savoir sur le salaire en portage salarial. Vous pouvez calculer votre rémunération en portage salarial. 

En portage salarial, la rémunération dépend de l’activité professionnelle. En effet, le salaire du consultant porté est lié à son chiffre d’affaires qu’il soit en CDD ou CDI. 

Le salarié porté prospecte lui-même ses clients, organise son emploi du temps et le plus important fixe son tarif. Il faut qu’il ait des prix concurrentiels sans sous-estimer son expertise. Il détermine donc un TJM (taux journalier moyen). Comme il faut s’adapter au marché, le TJM est amené à varier. On peut donc estimer son TJM pour optimiser son salaire en portage salarial. 

Votre salaire est déterminé par votre facturation

Comprendre comment fonctionne votre facturation vous permettra de comprendre votre salaire ainsi que maîtriser votre TJM. Votre facturation est déterminée par votre tarif journalier. 

Le TJM

Pour déterminer votre TJM, il faut prendre en compte l’expérience, les compétences maîtrisées ainsi que les tarifs mis en place par les concurrents de votre domaine d’activité.

La société de portage envoie les factures aux clients  

C’est la société de portage qui facture votre client en tenant compte du TJM négocié dans le contrat de prestation. Ce dernier est mis en place entre le client et le consultant avant de contacter la société de portage salarial.

La rémunération du consultant par l’entreprise de portage salarial

Lors de la rémunération, la société de portage paie les cotisations patronales et salariales et applique la commission de gestion.

Comment est calculé le salaire net

Grâce à ce guide, vous allez apprendre comment calculer votre revenu brut et net

Le chiffre d’affaires brut

Pour obtenir votre CA brut, vous devez multiplier votre taux journalier par le nombre de jours que vous allez travailler dans le mois.

CA Brut = TJ x Jours travaillés

Le chiffre d’affaires net reversé sur le bulletin de salaire

Pour savoir le CA reversé sur votre bulletin, vous devez soustraire de votre CA brut le prix du forfait, les taxes ainsi que les frais professionnels en fonction du forfait que vous avez choisi.

CA Net = CA Brut – forfait – taxes – frais professionnels(si autorisé dans le forfait)

Le salaire brut

Pour connaître votre salaire brut, il faut déduire du CA net les cotisations patronales et les éventuels frais professionnels.

Salaire brut = CA net – cotisations salariales

Le salaire net

Il correspond au salaire brut moins les cotisations salariales.

Salaire net = Salaire brut – cotisations salariales

Le salaire net à payer

Pour avoir le salaire net à payer, il suffit d’ajouter les éventuels frais professionnels retirés au salaire net calculé précédemment.

Salaire net à payer = Salaire net + frais professionnels

Quel salaire espérer en portage salarial ?

Le porté prospecte lui-même et fixe ses tarifs. La société de portage s’occupe de le rémunérer. Le salaire en portage salarial dépend donc du montant facturé aux clients du salarié porté.

Le salaire minimum en portage salarial

La convention collective du portage salarial mise en place en 2017 impose un salaire minimum obligatoire pour les consultants. Ce qui correspond à un taux journalier de 270€HT/jour.

Le montant du salaire de base minimum pour les profils TAM correspond à :

• 70% du plafond de la Sécurité Sociale pour un porté junior, soit 2654.23 € bruts.

• 75% du plafond de la Sécurité Sociale pour un porté sénior, soit 2843.81 € bruts.

A quel moment et comment allez-vous avoir votre salaire ?

Il y a deux façons pour une société de portage de verser le salaire :

  • Le paiement en intégralité de votre facture salaire, indépendamment du paiement de la facture par le client,
  • Le paiement d’une partie de votre salaire net, complété à réception du paiement de la facture par le client.

Lors du paiement en intégralité, la société de portage verse le salaire net à payer qui correspond à l’intégralité de la facturation en prenant en compte les frais professionnels.

Ce versement se fait indépendamment du règlement de l’entreprise cliente. Cela veut dire que vous recevez un salaire quoiqu’il arrive chaque 5 du mois que le client ait payé ou non.

La réserve financière

Le salarié porté peut mettre en place une réserve financière. Chaque mois, il peut mettre une partie de son chiffre d’affaires dans cette réserve. Cela lui permettra d’avoir un salaire lorsqu’il est en intercontrat (en recherche de mission). 

En portage salarial, le porté connaît des pics d’activités comme des périodes plus calmes ou inter-contrat. C’est à ce moment que la réserve financière peut lui être utile. En effet, en cas de baisse ou d’absence de revenus ou de missions, le salarié peut piocher dans sa réserve et ainsi se verser un salaire.

La convention collective du portage salarial stipule que la réserve financière doit être de 10%. C’est l’équivalent de la prime de précarité pour les CDD. 

Pour les CDI, la réserve financière sert à faire face aux baisses de revenus lors des inter-contrats.

Contrôle de la fiche de paie et des revenus

Lorsque vous recevez votre fiche de paie, il est important de bien la vérifier afin d’éviter les frais cachés. Il y a trois points à prendre en compte : 

  • La cohérence des taux des charges patronales prélevées sur votre bulletin de paie,
  • La ligne « autres contributions dues à l’employeur » sur le bulletin clarifié qui peut cacher une surfacturation,
  • L’assurance que les montants indiqués, calculés et inscrits sur votre fiche de paie soient cohérents (si ce n’est pas le cas, alors cela peut présumer des frais supplémentaires exercés par la société de portage).

Taux de commission en portage salarial, quel taux accepter ?

En portage salarial, un taux de gestion est prélevé sur le chiffre d’affaires HT du salarié porté. En général, c’est entre 3 et 15% du CA brut. En échange, la société de portage salarial s’occupe des démarches administratives et du statut de salarié.

L’ordonnance du 2 avril 2015 impose aux sociétés de portage salarial de réaliser l’activité de portage salarial de façon exclusive. Elles doivent donc se rémunérer seulement à partir des commissions de gestion versées par les portés.

Cette commission est justifiée par les nombreux services de qualité qu’apporte une société de portage salarial comme l’accompagnement personnalisé, l’accès à un réseau de professionnels partenaires ou encore l’assurance responsabilité civile.

Laisser un commentaire