Comment passer du chiffre d'affaires brut au
chiffre d'affaires net en portage salarial ?

Comprendre une fiche de paie partie 1

Vous avez décidé d’opter pour le portage salarial pour votre prochain emploi ? Félicitation, vous avez fait un choix de raison : celui de conserver les avantages d’un salarié avec la liberté de l’indépendant. 

Mais dans la jungle du portage salarial il est difficile de s’y retrouver : l’offre est conséquente et les fiches de paie sont difficiles à comprendre.

Pas de panique, cet article va vous permettre de devenir un expert en paie et de comprendre vous-même toutes les offres que vous recevrez.

Fiche de paie "clarifiée" vs "détaillée"

Depuis le 1er janvier 2018, tout employeur doit obligatoirement fournir une fiche de paie dite « clarifiée ». L’intention est louable : rendre plus compréhensible votre bulletin de paie et permettre de contrôler votre fiche de paie rapidement.

Mais dans le cadre du portage salarial ce n’est pas si simple. Il serait tentant pour une EPS (entreprise de portage salarial) de profiter de cette chance pour dissimuler quelques frais cachés : il ne s’agit ni plus ni moins que d’une fraude (voir article https://www.radiofrance.fr/franceculture/les-derives-du-portage-salarial-7748657 qui détaille les pratiques douteuses de certaines EPS).

Ainsi la fiche de paie clarifié n’a de clair que son nom hélas, c’est pourquoi avant acceptation de toute offre d’une EPS, il faut exiger une fiche de paie « détaillée » et non pas une simple simulation ni une fiche de paie clarifiée.

Il n’y a que de cette manière que vous pourrez vérifier si vous ne cotisez pas à des taxes fantômes. Ca tombe bien ! Sur notre simulateur de portage salarial vous obtenez instantanément une fiche de paie détaillée : notre crédo c’est la transparence et l’efficacité.

Exemple de bulletin de paie "clarifié"

Exemple du même bulletin de paie version "détaillé"

Taxes fiscales et parafiscales en portage salarial : c'est quoi ?

Je suis un salarié, pourquoi me parle-t-on de taxes fiscales et parafiscales ?
La réponse est simple et est liée au concept du portage salarial lui-même.

En portage salarial on transforme votre chiffre d’affaire (que nous allons donc appeler chiffre d’affaires brut) en salaire.

Si vous facturez votre client 12000€ TTC, 2000€ sont collectés pour la TVA et 10000€ sont reversés sur votre cagnotte pour transformation en salaire, jusqu’ici c’est simple.

Le souci est qu’en portage, vous payez TOUT :

  • les charges salariales
  • les charges patronales
  • certaines taxes que doit payer l’entreprise de portage salarial
  • Les frais de gestion (quasi toujours un pourcentage de votre chiffre d’affaires)
  • et tout ce dont l’entreprise décide de vous faire payer.

Profitons-en pour rappeler que chez UnCDI, les frais de gestion sont un montant fixe quel que soit le montant facture, ce qui est un gros gain financier pour vous et une transparence totale.

Exemple pour un chiffre d’affaires de 10 000€ :

  • Une société de portage à 6% de frais de gestion vous coutera 600€ par mois.
  • UnCDI vous coutera entre 67€ et 137€ selon la formule choisie

Or ces taxes dues par votre entreprise de portage salarial ne peuvent apparaitre légalement sur votre fiche de paie, tout comme toutes les opérations tels qu’achat d’un chèque CESU ou autre.

Voici la formule pour passer du chiffre d’affaires brut (montant facturé au client et encaissé par l’EPS) au chiffre d’affaires net (chiffre sur lequel votre paie est calculée) :
CA bruttaxes sociales et parafiscalesdéductions diverses = CA net

Ce chiffre d’affaires net correspond au montant transformé réellement en salaire sur votre bulletin de paie.
Que retrouvons nous dans ces fameuses taxes sociales et parafiscales ?

C’est là qu’est la magie du portage salarial pour certaines entreprises, car on y inclut ce qui nous semble le plus juste, il n’y a pas vraiment de règle.

Chez UnCDI, nous déduisons ceci :

  • La CVAE (Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) qui est plafonnée à 0,75% de votre chiffre d’affaires, du fait de notre affiliation à un grand groupe faisant plus de 50 000 000 € de chiffre d’affaires annuel notre CVAE est de 0.69%.
  • La RC Pro (assurance responsabilité civile professionnel) que nous avons fixé à hauteur de 0,25% de votre chiffre d’affaires

A cela s’ajoute ponctuellement en fonction de vous :

  • La visite médicale,
  • Les chèques cadeaux, culture, CESU (ils sont bien déduits du chiffre d’affaires c’est pourquoi vous ne payes pas de charges dessus et qu’il s’agit donc d’un vrai gain en pouvoir d’achat pour vous)
  • Les frais d’émission de chèques CESU (1% du montant)
  • La moitié de vos titres-restaurants (là encore il s’agit d’un gain pour vous)notre CCZEA
Simulation fiche de paie portage

Exemple des déductions faites par UnCDI sur une paie classique

Les entreprises de portage salariale sont tenues de fournir une synthèse des comptes. 

Chez UnCDI nous allons plus loin nous mettons à disposition une synthèse mais surtout un récapitulatif, à l’image de votre relevé bancaire, avec l’intégralité des opérations réalisées sur votre chiffre d’affaires. 

Ainsi, aucun doute possible sur votre encours et sur ce que vous avez payé.

Extrait de compte Portage salarial

Comment démarrer ?

01

Créez votre compte en quelques minutes

02

Renseignez les informations de votre client

03

Créez votre mission

04

Commencez à travailler et recevez votre salaire en fin de mois

✔️ Sans engagement

✔️ Démarrage en 5mn

✔️ Fiche de paie détaillé dès la simulation